Vous êtes ici

Nos thématiques

L’UMR INSERM U1122 IGE-PCV 'Interactions Gène-Environnement en Physiopathologie Cardio-Vasculaire' est axée depuis de nombreuses années sur l’étude épidémiologique des maladies cardio-vasculaires, secondes causes de mortalité en France après les cancers. Divers facteurs de risque sont à l’origine du développement des pathologies cardio-vasculaires ; dont certains sont clairement établis : les facteurs environnementaux par exemple (tabagisme, alimentation, sédentarité) ; et d’autres méconnus : les facteurs génétiques notamment. L’équipe IGE-PCV est donc axée sur la mise en évidence de ces facteurs méconnus, mais aussi sur l’étude des mécanismes complexes qui associent environnement et génétique pour mener au développement de la pathologie cardio-vasculaire. Pour ce faire, cette équipe a su accompagner les avancées scientifiques et techniques en la matière en mettant en place des designs familiaux basés sur le recrutement de la Cohorte STANISLAS et en adoptant des stratégies intégratives impliquant le génome, le transcriptome, l'épigénome et les études phénome entier (genome-wide et phenome-wide associations studies), et ce dès leur avènement.

Notre objectif de recherche est la détermination des parts génétiques et environnementales prédisposant au développement des pathologies cardio-vasculaires. Nous avons initié une approche d’épidémiologie génétique basée sur les phénotypes intermédiaires liés au risque cardio-vasculaire. Cette approche pluridisciplinaire repose sur :

  • L'étude des interactions gène-gène et gène-environnement intervenant dans la variabilité interindividuelle de ces phénotypes intermédiaires
  • L'étude de l'héritabilité de ces phénotypes au sein de populations familiales telles que la Cohorte STANISLAS
  • L'exploitation intégrative des données -omiques (génétique, épigénétique, transcriptomique)
  • Le développement de méthodologies combinant les approches gène-candidat, genome-wide et phenome-wide